actu-laudato-si

LAUDATO SI' 26;  3 janvier 2021;

Les paragraphes 115 à 121 parlent de L’ANTHROPOCENTRISME MODERNE.
Nous sommes là devant la racine des causes de la crise écologique, la démesure anthropocentrique ! Laudato Si explique avec raison que ‘si l’être humain ne redécouvre pas sa véritable place, il ne se comprend pas bien lui-même et finit par contredire sa propre réalité : « Non seulement la terre a été donnée par Dieu à l’homme, (…) mais l’homme, lui aussi, est donné par Dieu à lui-même et il doit donc respecter la structure naturelle et morale dont il a été doté ». § 115

La naissance en notre chair de l’enfant Dieu que nous fêtons en ces jours, un enfant né dans le dénuement que des mages ont su reconnaître et adorer, nous invite à méditer sur la vie humaine, sa fragilité et sa grandeur, mais surtout sa totale dépendance, sa vulnérabilité !
Même Dieu a voulu l’expérimenter pour nous montrer le chemin ; saurons-nous changer de regard, d’attitude ? Nous mettre avec joie et confiance dans la dépendance de notre Créateur ?

Belle fête de l’Épiphanie. Sachons reconnaître la grâce de nous savoir enfant du Père en Jésus, le premier-né d’une multitude de frères !
Avec toute la Congrégation, je suis heureuse de vous souhaiter une bonne année presque ‘en direct’ avec une petite vidéo réalisée dans notre petit Bethléem du Mont des Oliviers !
En communion bien fraternelle avec notre prière pour chacun,
Sœur Marie et la Congrégation

N'hésitons pas à déposer nos partages, prières, textes, photos...




 « Où est le roi des juifs ?». Mt 2, 1-12


En cette solennité de l’Épiphanie, nous arrivons avec les mages à Jérusalem, la capitale… et nous posons la question : « où est le roi ? » au roi Hérode…
Comme l’a dessiné avec humour le frère Yves de l’abbaye de la Pierre-qui-Vire (dessin ci-dessus), c’est une situation cocasse !
En même temps, et plus profondément, cela nous interroge : « qui est notre roi ? » Est-ce celui qui trône à Jérusalem ou celui qui est né dans une crèche à Bethléem ?
En qui est-ce que je mets ma confiance ? Dans la force et le pouvoir ou dans la fragilité et le dépouillement d’un nouveau-né, lui qu’on appelle « Dieu fort, Prince de la paix » ?
En ce temps de Noël, laissons-nous rejoindre par Jésus et adorons-le avec les mages. Redisons-lui notre désir d’être avec lui et de nous mettre à son école.

Pour faire le lien avec l’encyclique Laudato Si (paragraphes 115 à 121) que nous lisons cette semaine, il s’agit de prendre conscience de nos fonctionnements… et nos dysfonctionnements.
Comme à la crèche devant l’enfant Jésus, nous avons à retrouver le chemin du respect des plus faibles et de la nature, et de « prêter attention à la réalité avec les limites qu’elle impose et qui offrent à leur tour la possibilité d’un développement humain et social plus sain et plus fécond » (n°116).
« Si l’être humain se déclare autonome par rapport à la réalité et qu’il se pose en dominateur absolu… l’homme se substitue à Dieu et finit par provoquer la révolte de la nature » (n°117).
« Nous ne pouvons pas prétendre soigner notre relation à la nature et à l’environnement sans assainir toutes les relations fondamentales de l’être humain… L’ouverture à un « tu » capable de connaître, d’aimer et de dialoguer continue d’être la noblesse de la personne humaine » (n°119)
Je vous invite à regarder de plus près ces paragraphes qui nous interrogent sur notre anthropologie. Que notre intelligence, éclairée par notre lecture, nous entraîne à changer notre cœur et nos comportements.

Je vous souhaite une très belle année 2021, et me confie à votre prière en ce jour de l’Épiphanie où nous fêtons mon jubilé d’argent, rejoints par quelques amis et membres de ma famille (en suivant les mesures qui s’imposent !…).


Sœur Dorothée, monastère de Prailles. 
Méditation de l’Évangile du 3 janvier 2021  
Solennité de l'Épiphanie— Année B 

Dessin de frère Yves, avec l’autorisation de sa communauté de l’abbaye de la Pierre-qui-Vire.

Clic pour lire l'évangile du 3 janvier 2021

Jésus était né à Bethléem en Judée,
au temps du roi Hérode le Grand.
Or, voici que des mages venus d’Orient
arrivèrent à Jérusalem
et demandèrent :
« Où est le roi des Juifs qui vient de naître ?
Nous avons vu son étoile à l’orient
et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »
En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé,
et tout Jérusalem avec lui.
Il réunit tous les grands prêtres et les scribes du peuple,
pour leur demander où devait naître le Christ.
Ils lui répondirent :
« À Bethléem en Judée,
car voici ce qui est écrit par le prophète :
Et toi, Bethléem, terre de Juda,
tu n’es certes pas le dernier
parmi les chefs-lieux de Juda,
car de toi sortira un chef,
qui sera le berger de mon peuple Israël. »
Alors Hérode convoqua les mages en secret
pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ;
puis il les envoya à Bethléem, en leur disant :
« Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant.
Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer
pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. »
Après avoir entendu le roi, ils partirent.

Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient
les précédait,
jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit
où se trouvait l’enfant.
Quand ils virent l’étoile,
ils se réjouirent d’une très grande joie.
Ils entrèrent dans la maison,
ils virent l’enfant avec Marie sa mère ;
et, tombant à ses pieds,
ils se prosternèrent devant lui.
Ils ouvrirent leurs coffrets,
et lui offrirent leurs présents :
de l’or, de l’encens et de la myrrhe.

Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode,
ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.

(Mt 2, 1-12)
© www.aelf.org 


Clic pour lire le texte Laudato Si, étape 26

III. CRISE ET CONSÉQUENCES DE L’ANTHROPOCENTRISME MODERNE

115. L’anthropocentrisme moderne, paradoxalement, a fini par mettre la raison technique au-dessus de la réalité, parce que l’être humain « n’a plus le sentiment ni que la nature soit une norme valable, ni qu’elle lui offre un refuge vivant. Il la voit sans suppositions préalables, objectivement, sous la forme d’un espace et d’une matière pour une œuvre où l’on jette tout, peu importe ce qui en résultera ». De cette manière, la valeur que possède le monde en lui-même s’affaiblit. Mais si l’être humain ne redécouvre pas sa véritable place, il ne se comprend pas bien lui-même et finit par contredire sa propre réalité : « Non seulement la terre a été donnée par Dieu à l’homme, qui doit en faire usage dans le respect de l’intention primitive, bonne, dans laquelle elle a été donnée, mais l’homme, lui aussi, est donné par Dieu à lui-même et il doit donc respecter la structure naturelle et morale dont il a été doté».

116. Dans la modernité, il y a eu une grande démesure anthropocentrique qui, sous d’autres formes, continue aujourd’hui à nuire à toute référence commune et à toute tentative pour renforcer les liens sociaux. C’est pourquoi, le moment est venu de prêter de nouveau attention à la réalité avec les limites qu’elle impose, et qui offrent à leur tour la possibilité d’un développement humain et social plus sain et plus fécond. Une présentation inadéquate de l’anthropologie chrétienne a pu conduire à soutenir une conception erronée de la relation entre l’être humain et le monde. Un rêve prométhéen de domination sur le monde s’est souvent transmis, qui a donné l’impression que la sauvegarde de la nature est pour les faibles. La façon correcte d’interpréter le concept d’être humain comme “seigneur” de l’univers est plutôt celle de le considérer comme administrateur responsable.

117. Le manque de préoccupation pour mesurer les préjudices causés à la nature et l’impact environnemental des décisions est seulement le reflet le plus visible d’un désintérêt pour reconnaître le message que la nature porte inscrit dans ses structures mêmes. Quand on ne reconnaît pas, dans la réalité même, la valeur d’un pauvre, d’un embryon humain, d’une personne vivant une situation de handicap – pour prendre seulement quelques exemples – on écoutera difficilement les cris de la nature elle-même. Tout est lié. Si l’être humain se déclare autonome par rapport à la réalité et qu’il se pose en dominateur absolu, la base même de son existence s’écroule, parce qu’« au lieu de remplir son rôle de collaborateur de Dieu dans l’œuvre de la création, l’homme se substitue à Dieu et ainsi finit par provoquer la révolte de la nature ».

118. Cette situation nous conduit à une schizophrénie permanente, qui va de l’exaltation technocratique qui ne reconnaît pas aux autres êtres une valeur propre, à la réaction qui nie toute valeur particulière à l’être humain. Mais on ne peut pas faire abstraction de l’humanité. Il n’y aura pas de nouvelle relation avec la nature sans un être humain nouveau. Il n’y a pas d’écologie sans anthropologie adéquate. Quand la personne humaine est considérée seulement comme un être parmi d’autres, qui procéderait des jeux du hasard ou d’un déterminisme physique, « la conscience de sa responsabilité risque de s’atténuer dans les esprits ». Un anthropocentrisme dévié ne doit pas nécessairement faire place à un “bio-centrisme”, parce que cela impliquerait d’introduire un nouveau déséquilibre qui, non seulement ne résoudrait pas les problèmes mais en ajouterait d’autres. On ne peut pas exiger de l’être humain un engagement respectueux envers le monde si on ne reconnaît pas et ne valorise pas en même temps ses capacités particulières de connaissance, de volonté, de liberté et de responsabilité.

119. La critique de l’anthropocentrisme dévié ne devrait pas non plus faire passer au second plan la valeur des relations entre les personnes. Si la crise écologique est l’éclosion ou une manifestation extérieure de la crise éthique, culturelle et spirituelle de la modernité, nous ne pouvons pas prétendre soigner notre relation à la nature et à l’environnement sans assainir toutes les relations fondamentales de l’être humain. Quand la pensée chrétienne revendique une valeur particulière pour l’être humain supérieure à celle des autres créatures, cela donne lieu à une valorisation de chaque personne humaine, et entraîne la reconnaissance de l’autre. L’ouverture à un “ tu ” capable de connaître, d’aimer, et de dialoguer continue d’être la grande noblesse de la personne humaine. C’est pourquoi, pour une relation convenable avec le monde créé, il n’est pas nécessaire d’affaiblir la dimension sociale de l’être humain ni sa dimension transcendante, son ouverture au “ Tu ” divin. En effet, on ne peut pas envisager une relation avec l’environnement isolée de la relation avec les autres personnes et avec Dieu. Ce serait un individualisme romantique, déguisé en beauté écologique, et un enfermement asphyxiant dans l’immanence.

120. Puisque tout est lié, la défense de la nature n’est pas compatible non plus avec la justification de l’avortement. Un chemin éducatif pour accueillir les personnes faibles de notre entourage, qui parfois dérangent et sont inopportunes, ne semble pas praticable si l’on ne protège pas l’embryon humain, même si sa venue cause de la gêne et des difficultés : « Si la sensibilité personnelle et sociale à l’accueil d’une nouvelle vie se perd, alors d’autres formes d’accueil utiles à la vie sociale se dessèchent ».

121. Le développement d’une nouvelle synthèse qui dépasse les fausses dialectiques des derniers siècles reste en suspens. Le christianisme lui-même, en se maintenant fidèle à son identité et au trésor de vérité qu’il a reçu de Jésus-Christ, se repense toujours et se réexprime dans le dialogue avec les nouvelles situations historiques, laissant apparaître ainsi son éternelle nouveauté.

extrait de : LETTRE ENCYCLIQUE LAUDATO SI’[nbsp

DU SAINT-PÈRE FRANÇOIS 
SUR LA SAUVEGARDE DE LA MAISON COMMUNE 


Vos partages sur l'étape 26 :

Une prière très forte pour Jennie qui fait face à des gros soucis de santé avec courage et espoir et pour toute la famille Navarro qui la soutient dans son épreuve.

Roy

Vos partages sur l'étape 26 :

Bonne et heureuse année 2021 chères sœurs, nos meilleurs vœux et nos prières vont vers vous toutes, et vous sœur Marie, dans la paix de la Nativité de JÉSUS. Fort de cette année saint Joseph. Pour le bon rétablissement de notre Pape François ; pour le bon rétablissement de François, un ami, grand brulé, à l'hôpital Percy ; pour la santé, d'une amie Nicole, qui souffre d'un glaucome à l'oeil… Pour tous ceux qui souffrent dans les hôpitaux, pour tout le personnel soignant et leur famille ; pour toutes les victimes de la Covid-19 en Hepad. et dans le monde. Pour que Dieu guide le bon discernement et l'action des chefs d'États…> Pour toutes celles et ceux qui ont perdu un être cher. Amen

Michel

Hier nous fêtions Marie qui gardait toutes les paroles dans son cœur.
A son exemple, soyons des contemplatifs pour notre monde.
C’était aussi la journée de la paix : prions pour que chacun et chacune trouve la paix intérieure et devienne l' icône d'amour et d'unité à l'image du Christ Ressuscité.
Prions pour tous ceux qui sont inconscients de la pandémie de la Covid : qu’ils prennent de bon gestes pour dire adieu à la crise sanitaire.
Prions pour nos dirigeants gouvernementaux, religieux, associatifs, scientifiques,  médicaux....
 Prions pour tous ceux qui sont victimes dans tous les domaines de la vie et qui vont tout perdre....
Prions pour les personnes malades.
Je vous souhaite à tous une bonne sainte année 2021.
Qu'elle  nous apporte du nouveau dans nos Vies et dans celle du monde entier : la santé  du cœur , de l'âme et du corps qui est nécessaire pour un équilibre de vie et pour servir le prochain.
Belle fête de l'épiphanie ce dimanche.
Soyons comme les rois mages qui ont su reconnaitre et adorer notre sauveur.
Amen!
En grande communion de prière avec vous tous.
SVP Continuez de prier pour moi. Merci
Jocelyne oblate de Bouzy la Forêt

Voilà trois "sages" venus de l'orient pour adorer ce tout petit enfant annoncé par les prophètes depuis les temps anciens
ce même Jésus sera proclamé le Christ Roi, le Roi des Rois
Qu'il soit Roi en mon cœur , en nos cœurs ..........
Adorons nous aussi cette merveille et avec toutes mes sœurs en Christ, je rends grâce pour ce Noël et prie aussi pour Sœur Dorothée spécialement qui fête son jubilé .
Que la sainte famille t'aide à poursuivre la route et te comble de bénédictions.
Geneviève oblate de Prailles

Vos partages sur l'étape 26 :

J’aime cette image de la crèche avec l’âne et le bœuf, les moutons des bergers, les chameaux des mages… Un condensé de la Création ! Et les riches et les pauvres sont venus adorer le Sauveur.
Michel Hubaut écrit : « si l’homme se fait le centre absolu, il devient tôt ou tard, un exploiteur de son frère et un prédateur de la création. »
Garde-nous, Seigneur, de tout rêve de dominer le monde ; donne-nous la foi de Ste Geneviève dont c’est aujourd’hui la fête, elle qui a eu l’audace de résister à Attila pour sauver les parisiens ; souvenons-nous de la faiblesse de l’Enfant qui vient de naître et qui nous appelle à l’humilité et laissons-nous guider par l’étoile.
Et puisque c’est l’usage des vœux en ce début de nouvelle année, je nous souhaite une année de plus de fraternité, de gestes « éco » (éco-citoyens, éco-responsables…), sans oublier la paix sans laquelle rien n’est possible ni durable et la réconciliation entre frères chrétiens.
Que 2021 soit l’année où nous jetterons enfin les masques à la poubelle, masques sanitaires et tous les autres !
Et que Jésus demeure notre joie.
Fratelli tutti.e.

Martine

« Debout ! Resplendis! car voici ta lumière et sur toi resplendis la lumière de Yahvé (Is 60, 1). Au creux de la nuit et de nos doutes, ta lumière est là Seigneur qui nous montre la route. « Nous avons vu son étoile… » Quelques soient les crises, les perturbations diverses que notre humanité est appelée à vivre, nous sommes forts de cette lumière qui brillait au dessus de la Crèche, comme une annonce de Pâques. Seigneur, garde-nous dans ta paix et le souci de la plus humble de tes créatures.

Jean-Pierre

Retour

Déposez vos partages

Suite aux paragraphes de Laudato Si', déposez :

- une phrase de Laudato Si' qui vous paraît importante
- le fruit de vos méditations, votre prière, vos poésies, vos chants…
- une photo prise de chez vous, un dessin, accompagnés d’un petit texte, fruit de votre contemplation…
- et vos intentions et demandes de prière,

Ces textes doivent être courts, fruit de votre méditation. Ils pourront être publiés sur le site (merci de veiller à ne pas dépasser un texte de cinq phrases).
Par mail à : toile(arobase)benedictines-bndc.com
Ou remplissez le formulaire :




Voir toutes les étapes de la toile Laudato Si :

28 février 2021, Laudato Si’ 34

Méditation sur l'évangile du dimanche 28 février 2021 : « Maître, il est beau pour nous d’être ici ! » (Marc 9, 5)

Laudato Si' 34: La justice entre générations

Lire la suite

21 février 2021, Laudato Si’ 33

Méditation sur l'évangile du dimanche 21 février 2021 : «Jésus fut tenté par Satan, et les anges le servaient » (Mc 1, 12-15)»

Laudato Si' 33: Le principe du bien commun

Lire la suite

14 février 2021, Laudato Si’ 32

Méditation sur l'évangile du dimanche 14 février 2021 : « La lèpre le quitta et il fut purifié » (Mc 1, 40-45)

Laudato Si' 32: L'écologie de la vie quotidienne

Lire la suite

7 février 2021, Laudato Si’ 31

Méditation sur l'évangile du dimanche 7 février 2021 : « Il guérit beaucoup de gens atteints de toutes sortes de maladies » (Mc 1, 29-39)

Laudato Si' 31: L'écologie culturelle

Lire la suite

31 janvier 2021, Laudato Si’ 30

Méditation sur l'évangile du dimanche 31 janvier 2021 : «« Il enseignait en homme qui a autorité » (Mc 1, 21-28)

Laudato Si' 30: Une écologie intégrale

Lire la suite

24 janvier 2021, Laudato Si’ 29

Méditation sur l'évangile du dimanche 24 janvier 2021 : « Convertissez-vous et croyez à l’Évangile » (Mc 1, 14-20)

Laudato Si' 29: L'innovation biologique au service de la recherche

Lire la suite

17 janvier 2021, Laudato Si’ 28

Méditation sur l'évangile du dimanche 17 janvier 2021 : « Ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui » (Jn 1, 35-42)

Laudato Si' 28: La nécessité de préserver le travail

Lire la suite

10 janvier 2021, Laudato Si’ 27

Méditation sur l'évangile du dimanche 10 janvier 2021 : Mc  : «Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie».

Laudato Si' 27: Le relativisme pratique

Lire la suite

03 janvier 2021, Laudato Si’ 26

Méditation sur l'évangile du dimanche 3 janvier 2021 : Mt 2, 1-12 : «Où est le roi des Juifs?».

Laudato Si' 26: Crises et conséquences de l'anthropocentrisme moderne

Lire la suite

27 décembre 2020, Laudato Si’ 25

Méditation sur l'évangile du dimanche 27 décembre 2020 : Luc 2, 22-40 : « Mes yeux, Seigneur, ont vu ton salut ».

Laudato Si' 25: La globalisation du paradigme technocratique

Lire la suite

20 décembre 2020, Laudato Si’ 24

Méditation sur l'évangile du dimanche 20 décembre 2020 : « Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut» (Lc 1, 32)

Laudato Si' 24: La globalisation du paradigme technocratique

Lire la suite

13 décembre 2020, Laudato Si’ 23

Méditation sur l'évangile du dimanche 13 décembre 2020 : «Au milieu de vous se tient Celui que vous ne connaissez pas» (Jean 1,6-9 ; 19-28)

Laudato Si' 23: La racine humaine de la crise écologique

Lire la suite

6 décembre 2020, Laudato Si’ 22

Méditation sur l'évangile du dimanche 6 décembre 2020 : « Préparez les chemins du Seigneur » (Mc 1, 1-8)

Laudato Si' 22: Le regard de Jésus

Lire la suite

29 novembre 2020, Laudato Si’ 21

Méditation sur l'évangile du dimanche 29 novembre 2020 : « Veillez, car vous ne savez pas quand vient le maître de la maison » (Mc 13, 33-37)

Laudato Si' 21: La destination commune des biens

Lire la suite

22 novembre 2020, Laudato Si’ 20

Méditation sur l'évangile du dimanche 22 novembre 2020 : « Ce que vous avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait» (Mt 25, 40)

Laudato Si' 20: Une communion universelle

Lire la suite

15 novembre 2020, Laudato Si’ 19

Méditation sur l'évangile du dimanche 15 novembre 2020 : «Tu as été fidèle pour peu de choses, je t’en confierai beaucoup» (Mt 25, 14-15.19-21)

Laudato Si' 19: Le message de chaque créature dans l’harmonie de toute création

Lire la suite

8 novembre 2020, Laudato Si’ 18

Méditation sur l'évangile du dimanche 8 novembre 2020 : « Voici l’époux, sortez à sa rencontre » (Mt 25, 1-13)

Laudato Si' 18: Le mystère de l'univers

Lire la suite

1er novembre 2020, Laudato Si’ 17

Méditation sur l'évangile du dimanche 1er novembre 2020 : «Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! » » (Mt 5, 1-12a)

Laudato Si' 17: La sagesse des récits bibliques (suite)

Lire la suite

25 octobre 2020, Laudato Si’ 16

Méditation sur l'évangile du dimanche 25 octobre 2020 : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, et ton prochain comme toi-même » (Mt 22, 34-40)

Laudato Si' 16: La sagesse des récits bibliques

Lire la suite

18 octobre 2020, Laudato Si’ 15

Méditation sur l'évangile du dimanche 18 octobre 2020 : «Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu » (Mt 22, 15-21)

Laudato Si' 15 : L’Évangile de la Création

Lire la suite

11 octobre 2020, Laudato Si’ 14

Méditation sur l'évangile du dimanche 11 octobre 2020 : « Tous ceux que vous trouverez, invitez-les à la noce...» (Mt 22, 1-10)

Laudato Si' 14 : Diversité d'opinions

Lire la suite

4 octobre 2020, Laudato Si’ 13

Méditation sur l'évangile du dimanche 4 octobre 2020 : « Quand approcha le temps des fruits...» (Mt 21, 33-43)

Laudato Si' 13 : La faiblesse des réactions

Lire la suite

27 septembre 2020, Laudato Si’ 12

Méditation sur l'évangile du dimanche 27 septembre 2020 : « Mon enfant, va travailler aujourd’hui à ma vigne.» (Mt 21, 28-32)

Laudato Si' 12 : Inégalité planétaire

Lire la suite

20 septembre 2020, Laudato Si’ 11

Méditation sur l'évangile du dimanche 20 septembre 2020 : "Allez à ma vigne, vous aussi, et je vous donnerai ce qui est juste." (Mt 20, 1-16)»nbsp]

Laudato Si' 11 : Détérioration de la qualité de la vie humaine et dégradation sociale

Lire la suite

13 septembre 2020, Laudato Si’ 10

Méditation sur l'évangile du dimanche 13 septembre 2020 : "Je ne te dis pas de pardonner jusqu’à sept fois, mais jusqu’à 70 fois sept fois" (Mt 18, 21-35)»nbsp]

Laudato Si' 10 :  La perte de biodiversité

Lire la suite

6 septembre 2020, Laudato Si’ 9

Méditation sur l'évangile du dimanche 6 septembre 2020 : «Vous êtes tous frères»  (Mt 18, 15-20)

Laudato Si' 9 :  La perte de biodiversité

Lire la suite

30 août 2020, Laudato Si’ 8

Méditation sur l'évangile du dimanche 30 août 2020 : «Quiconque veut sauver sa vie la perdra ; mais quiconque perd sa vie à cause de moi  la gardera»  (Mt 16, 21-28)

Laudato Si' 8 :  La question de l'eau

Lire la suite

23 août 2020, Laudato Si’ 7

Méditation sur l'évangile du dimanche 23 août 2020 : « Pour vous qui suis-je ?»  (Mt 16, 13-20)

Laudato Si' 7 :  Le climat comme bien commun

Lire la suite

16 août 2020, étape 6

Méditation sur l'évangile du dimanche 16 août 2020 : « Seigneur, viens à mon secours » (Mt 15, 21-28)

Laudato Si' 6 :  Pollution, ordure et culture du déchet

Lire la suite

9 août 2020, étape 5

Méditation sur l'évangile du dimanche 9 août 2020 : « Ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux » (Mt 14, 22-33)

Laudato Si, étape 5 :  Ce qui se passe dans notre maison

Lire la suite

2 août 2020, étape 4

Méditation sur l'évangile du dimanche 2 août 2020 : « Tous mangèrent et furent rassasiés, et on enleva le surplus des morceaux : douze paniers pleins. » Mt 14, 20

Laudato Si' 4 :  Mon appel

Lire la suite

26 juillet 2020, étape 3

Méditation sur l'évangile du dimanche 26 juillet 2020 : « Tirer de son trésor du neuf et de l’ancien » Mt 13, 52

Laudato Si' 3 : Saint François d’Assise

Lire la suite

19 juillet 2020 : Laudato Si, étape 2

Méditation sur l'évangile du dimanche 19 juillet 2020 : " Vous risqueriez en ramassant l’ivraie d’arracher aussi le blé." Mt 13,29

Laudato Si' 2 : Unis par une même préoccupation

Lire la suite

12 juillet 2020 : Laudato Si, étape 1

Méditation sur l'évangile du dimanche 12 juillet 2020 : «Voici que le semeur est sorti pour semer…» Mt 13,13

Laudato Si' 1 : Rien de ce monde ne nous est indifférent

Lire la suite

Laudato Si

Introduction au projet de la toile Laudato Si'

Lire la suite

Abonnez-vous à la newsletter de la toile Laudato Si' :

(Vous recevrez un MAIL avec un LIEN pour VALIDER votre inscription)

Retour